DRIVEN TO DISRUPTION : LES PORSCHE

TEXTES ET PHOTOS : ALAIN LEMIRE                   PUBLIÉ LE 18 DÉCEMBRE 2015

UN ÉVÈNEMENT SIGNÉ RM AUCTIONS / SOTHEBY'S

Trois Porsche furent offertes à cet encan dont une 356 très particulière. Elle a appartenu à Janis Joplin, une chanteuse populaire à la fin des années 60 qui est décédée à l’âge de 27 ans d'une overdose de drogue dure. Les 2 autres modèles proposés sont une 911 carrera 2.7 1973 et une Porsche Turbo 1975, la première année de production de ce modèle.

PORSCHE 356SC CABRIOLET 1964 : LOT 206

PROPULSÉE PAR L'INDIVIDUALITÉ

PORSCHE 356 SC CABRIOLET 1964 JANIS JOPLIN

 

UNE PORSCHE EMBLÉMATIQUE D’UNE PÉRIODE

 

La Porsche 356 SC cabriolet 1964 ayant appartenu à Janis Joplin entre le mois d’août 1968 jusqu’à sa mort en octobre 1970, fut mise à l’encan RM Auctions/Sotherby's tenu à New York le 10 décembre dernier.

 

SPÉCIFICATIONS DU VÉHICULE

 

La voiture est propulsée par un moteur 4 cylindres arrière d’une puissance de 95 chevaux relié à une transmission à 4 vitesses. L’auto est équipée de suspensions indépendantes aux 4 roues et des freins à tambour y sont installés.

 

HISTOIRE D’UNE PEINTURE PERSONALISÉE

Vue du capot de la Porsche 356SC de Janis Joplin
L'Oeil de Dieu

 

La peinture fut réalisée par Dave Richard, un technicien de tournée avec qui son band travaillait. Janis lui donna $500 et pas vraiment de directive sur le sujet à peindre sur la voiture.

 

Janis avait vu ce qu’il avait peint sur le réservoir de la moto de son copain. Le travail s’échelonna sur une période d’un mois. La voiture reçut une couche de couleur argent agissant comme couche de fond. La peinture personnalisée relate l’histoire de l’univers et fut réalisé dans une mouvance de contre-culture en vogue en Californie.

 

ÉNUMÉRATION DES DÉTAILS SIGNIFICATIFS DE LA PEINTURE

 

Partant de la roue avant, côté conducteur, on y voit Janis et son groupe d’accompagnement appelé “Big brother and the Holding Company”.

 

Sur le côté passager de la voiture, on y trouve un paysage vallonné verdoyant de Californie du nord sous un ciel bleu qui tourne vite à la nuit étoilée teintée d’un soupçon d’exploration spatiale.

 

Sur le capot on y aperçoit l’Oeil de dieu qui voit tout. Des papillons, champignons et méduses se retrouvent çà et là à différents endroits sur l’auto. Janis Joplin aima le travail qui fut effectué, mais ce ne fut pas le cas pour tous!

 

Il y eut quelques copies de la voiture à la peinture psychédélique de fait suite à sa mort dont une exposée dans un musée au Texas.

 

La voiture fut en montre pendant 20 ans au musée “Rock and Roll Hall of Fame” Localisé à Cleavland, Ohio et apparut au Concours d’Élégance de Pebble Beach à une occasion.

UN HÉRITAGE À RECONSTRUIRE

 

La voiture fut utilisée comme auto de promenade quotidienne par Janis Joplin. Elle fut tellement associée à la chanteuse que ses fans lui laissaient des messages sous ses essuie-glaces.

 

La voiture fut volée à l’époque et vite retrouvée par la police dû à sa peinture unique. Le voleur avait commencé le travail d’application d’une couche d’apprêt qui fut enlevée laissant quelques légères traces.

 

La famille hérita de la voiture et la fit repeindre de couleur argenté afin de pouvoir passer plus incognito à son volant. Au début des années 90, après en avoir fait la restauration, la peinture fut recréée à partir de photos d’époque. 

La célèbre 356 fut vendue au prix de $1.76 millions ce qui est largement plus élevé que l’estimation de $400.000 à $600.000.

 

On dit que 7 acheteurs potentiels avait un intérêt sérieux envers la voiture. Le prix de vente établit un nouveau record pour une Porsche 956 vendus lors d'un encan public.

PORSCHE 911 CARRERA 2.7 1973 : LOT 218

PROPULSÉ PAR LA PERFORMANCE

 

CRÉÉE POUR LES CIRCUITS 

 

Un modèle 911 rare de l’année 1973, la Carrera RS 2.7 Touring de couleur "Signal Yellow" fut une autre représentante intéressante de la marque de Stuttgart à l'encan RM/Sotheby's.

 

Ce modèle fut créé afin d’être homologué à la nouvelle série de compétitions de voitures sportives de production de la FIA. L’intérieur allait du plus léger pour l’utilisation en piste au plus confortable pour une utilisation sur la route comme c'est le cas pour cet exemplaire. 

 

SPÉCIFICATIONS DU VÉHICULES

 

Équipée d’un moteur 6 cylindres 2.7 litres d’une puissance de 210 chevaux, la voiture possède des options inusitées telles qu'un toit ouvrant et vitres électriques et une radio.

 

Injection d’essence mécanique Bosch, barres de torsion, barre antiroulis, suspensions indépendantes à l'arrière avec barres de torsion transversales et des freins à disques aux 4 roues, font partie de la liste impressionnante des options de tenue de route qui équipe cette bête des circuits! 

 

LA COMMERCIALISATION D’UNE LÉGENDE

 

La voiture fut présentée au salon de l’auto de Paris en 1972 et les commandes furent telles qu’elles dépassèrent largement les 500 unités prévues pour l’homologation en compétition. La plupart furent commandées dans la couleur “Grand Prix White” et bon nombre d’entre elles furent peintes dans des couleurs de la pallette Porsche “Jelly Bean”. 

 

L’HISTORIQUE DU VÉHICULE

 

Cet exemplaire fut vendu originalement au Japon. En 2004 la voiture fut mise en restauration par Gunner Racing en Floride afin d’en faire la plus belle RS sur la planète. Les pièces furent de provenances diverses dont les Pays-Bas, l’Australie pour l’emblème du capot et d’Angleterre pour ce qui est du volant de modèle RS.

 

RÉCOMPENCE À L'APPUI

 

Le bolide fut récipiendaire du prix “Best of show” au Concours Porsche Parade 2008 tenu à Charlotte avec un résultat de jugement de 296.7/300 points.

La voiture fut vendue au prix de $918.500 qui est juste au-dessus de la valeur estimée par RM/Sotherby's

PORSCHE 911 TURBO 1975 : LOT 229

PPROPULSÉ PAR LA CONFIDENCE

 

PREMIÈRE ANNÉE D’UNE LONGUE LIGNÉE

 

1975 fut la première année de production de la Porsche 911 Turbo. Un total de 284 exemplaires fut assemblé à l’usine de Stuttgart dont celui-ci portant le numéro 163. Le but de ce modèle fut de créer la voiture de rue la plus rapide mise en marché par Porsche

 

LA NAISSANCE D’UNE VOITURE EMBLÉMATIQUE

 

Le design de carrosserie plus musculaire de ce modèle dicta le ton de la puissance de par ses ouvertures de roues élargies qui accommodèrent les nouvelles roues en aluminium forgées de 15 pouces. L’aileron arrière massif de type queue de baleine en imposait visuellement obligeant le constructeur à ajouter une pièce de carrosserie sous l’avant de la voiture pour une tenue de route mieux balancée.

CARACTÉRISTIQUES DU VÉHICULE

 

Cette Porsche Turbo fut vendue originalement au Japon et restaurée en Colombie-Britannique. Possédant une rare combinaison de couleurs dont la carrosserie de couleur "Copper Brown Metallic". Elle est équipée d’un moteur 6 cylindres 3 litres d’une puissance de 260 chevaux réalisant le 0-100 km/h en 6 secondes et 257 km/h en vitesse de pointe.

 

Entre autres équipement, l’auto possède une suspension indépendante et des freins à disques ventilés aux 4 roues et est équipé de l’injection “K-Jetronic”, les vitres électriques, un pare-brise chauffant, une batterie haute durabilité et un set de pneus Pirelli.

 

L’intérieur de cuir couleur "tan" permet de remarquer l’insertion de tissus “Dress Mackenzie Tartan” dans les sièges.

 

La voiture fut considérée comme la plus rapide de la planète en 1975.

 

Le prix de vente attribué lors de l’encan fut de $330.000, ce qui est un peu en dessous de sa valeur estimée 350 $.00 - $450.000

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

 FAÎTES MOI PART DE VOTRE IMPRESSION AU SUJET DE CET ARTICLE  

Commentaires : 0